Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Comment annuler son ISF en 2 minutes

L’avenir à court terme de l’ISF

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune est très controversé en France, il est donc souvent sujet à débat, surtout en période d’élection. Cette année n’a pas dérogé à la règle et bien que Monsieur Fillon n’ait été élu, un assouplissement de cet impôt par Monsieur Macron est plus qu’envisageable. En effet, bien qu’il n’ait jamais été question de le supprimer totalement, une transformation en « impôt sur la rente immobilière » est possible. Cela signifierait la suppression de cet impôt concernant la détention d’actions et le financement des entreprises, mais son maintien sur l’immobilier. Quoi qu’il en soit, cet impôt a toutes les chances de perdurer quelques temps et il est donc important de savoir par quel moyen il est possible de le réduire.

Comment réduire voire annuler son ISF

Réduire son ISF, est possible par de très divers moyens qui seront expliqués ci-après. Tous ces placements ne sont pas forcément très onéreux, mais peuvent vous offrir une importante réduction d’impôts, et même devenir une source de revenus intéressante. Il faut savoir que la réduction de l’ISF est soumise à un plafond de 45.000€, ce qui revient au montant d’ISF à payer lorsque l’on possède un patrimoine net taxable de près de 5,8 millions d’euros.

Investissement en PME :

Un investissement de ce type permet une réduction d’impôt de 50% du montant, tout en offrant une possibilité de rendement extrêmement intéressante. En effet, les PME sont susceptibles d’avoir une très forte croissance dans des délais assez courts, et vous pourriez donc en bénéficier.

Investir en FIP ou FCPI :

Acheter des parts auprès de fonds spécialisés dans l’investissement dans l’innovation ou de proximité peut aussi offrir d’importants avantages. Une réduction d’impôt de 50% des montants investis vous est offerte, mais dans la limite du plafonnement des niches fiscales spécifiques, soit 18.000€.

Effectuer des dons :

Faire des dons envers des organismes d’intérêt général, ou bien d’aide aux personnes en difficulté, en plus d’être une bonne action, permet une réduction d’impôt. Cette réduction est de l’ordre de 66% du montant, en respectant le plafond de 20% du revenu imposable.

Procéder à un démembrement :

Ce processus offre un avantage fiscal des plus intéressants. Il permet la transmission de la propriété d’un bien en évitant une imposition qui se serait révélée très importante. La totalité du montant investi en nue-propriété est directement déduit de votre patrimoine soumis à l’ISF.

Les investissements atypiques:

  • L’achat d’œuvres d’art : la possession d’un bien de ce type est exonéré d’impôt, et permet de placer son argent dans un actif qui ne se déprécie généralement pas
  • L’investissement en Groupement Foncier Forestier : cet investissement permet là encore une réduction de l’ISF de 50% de l’investissement
  • L’investissement en Groupement Foncier Viticole : la réduction d’ISF est de 75% du montant, plafonnée à un investissement de 101.897€, au delà elle est de 50% .

L’épargne pour la retraite :

Lorsque vous cotisez pour votre retraite, au profit de contrats PERP, ces cotisations sont partiellement déductibles, le montant varie. En effet vous devrez choisir selon la situation la plus avantageuse entre :

  • 10% de vos revenus de l’année précédente, pour un maximum de 30.432€
  • 10% du PASS, soit 3.804€ maximum
Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !