Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Comment souscrire à un FIP ?

1. Le cadre

Un FIP est un instrument financier, basé sur un investissement d’un fonds dans des PME non cotées. Le risque de capital est donc avéré. Tous les FIP sont contrôlés et réglementés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

A ce titre, les intermédiaires permettant de souscrire à ce type d’investissement doivent posséder le statut de CIF (Conseiller en Instruments Financiers) et doivent avoir en leur possession la certification délivrée par l’AMF.

 

2. Les intermédiaires possibles

Du fait du paragraphe précèdent, finalement peu d’acteurs peuvent vous orienter vers ce type d’investissements.

  • Un conseiller en gestion de patrimoine indépendant

Sous réserve d’avoir le statut CIF et la certification de l’AMF, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant peut out à fait orienter son client vers un investissement dans un FIP. Cela dépendra de l’appétence de son client aux risques, mais également de son horizon de placement. Le conseiller indépendant aura le loisir de proposer à son client de nombreux FIP, en fonction des partenariats qu’il aura mis en place avec les sociétés de gestion. Il s’agit d’un gros avantage sur la concurrence : le fait de travailler en architecture ouverte lui permet ainsi de choisir parmi un large panel de FIP en fonction des secteurs où seront investis les fonds de son client notamment.

  • Les établissements bancaires

Afin de diversifier l’offre à leurs clients patrimoniaux, les établissements bancaires sont susceptibles de proposer des investissements dans des FIP. Les établissements bancaires travaillant en architecture fermée pour la plupart d’entre eux, le choix de FIP sera plus limité. On trouvera plus de choix chez certaines banques privées, mais cet investissement étant risqué, il ne sera pas proposé d’office.

  • Par des sites en courtage spécialisés

L’investisseur peut décider de se rendre directement sur le site internet de sociétés de gestion proposant des FIP. Ils seront alors prix en charge par des conseillers spécialisés. Pour des clients déjà avertis, cela peut s’avérer une bonne solution afin de gagner du temps même si rien ne remplace le conseil apporté par un véritable conseiller en gestion de patrimoine, qui sera à même de proposer les FIP mais également d’accompagner l’investisseurs vers d’autres projets.

A savoir que le montant collecté pour les FIP en 2016 était de 557 millions €  gérés par 31 sociétés de gestion. 

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !