Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Dispositif Pinel, les pièges à éviter.

Dispositif Pinel, les pièges à éviter.

 

Pour rappel, le Dispositif Pinel a été instauré afin de stimuler la construction de logements, il permet aux investisseurs d'acquérir un logement neuf ou réhabilité entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2017 et de bénéficier d’un avantage fiscal.

Cet avantage fiscal revêt la forme d’une réduction d’impôt calculée sur le prix d’acquisition des programmes immobiliers PINEL, construits dans des zones éligibles. En effet, l’avantage fiscal est plafonné à 300 000 euros et 5500€ par mètre carré, il est réparti comme suit : 12% du prix du bien sur six ans d’engagement de location, 18% sur neuf ans ou 21% sur douze ans (29% en outre-mer).

Il est à noter que les investissements PINEL peuvent être réalisés de manière indirecte via l’acquisition de parts de société civile de placement immobilier (SCPI).

Malgré l’attrait que porte l’avantage fiscal, il convient comme tout investissement dans l’immobilier, de bien étudier en amont les caractéristiques d’un programme immobilier PINEL avant d’investir.

Tout d’abord, l’emplacement celui-ci doit être suffisamment attractif. Il est alors nécessaire d’effectuer une étude de marché pour savoir si le prix d’acquisition proposé n’est pas trop élevé.

Au risque d’acquisition s’ajoute un risque de location. Il faut se méfier des loyers indiqués dans les simulations qui peuvent faire l’objet d’une surévaluation. Pour faciliter la vente, des promoteurs vont mettre en avant une garantie des loyers. Il faut toujours demander à lire cet engagement de garantie et s’assurer qu’il couvre toute la durée de location.

Bien que le Dispositif Pinel soit normalement conçu pour être éligible dans des zones où il y a une demande de logements, celle-ci peut être variable selon la zone et son attractivité.

En fait, le risque de carence locative existe bel et bien ; et cela peut s’avérer préjudiciable pour l’investisseur qui en plus d’une perte financière, peut perdre l’avantage fiscal assorti à son acquisition et subir un redressement (avec des pénalités de retard à payer). Aussi, si l’emplacement se révèle peu attractif, il risque aussi de ne pas être intéressé par le bien acquis in fine et avoir des difficultés à le revendre.

Enfin, il convient de porter une grande attention sur l’aspect financement du projet, lorsqu’il vous est proposé que votre prêt soit garanti par un effort d’épargne mensuel sur une assurance-vie, il faut vérifier si la rentabilité sera suffisante pour couvrir les intérêts du prêt.

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !