Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Quelles différences entre les différentes SCPI fiscales ?

1. Répond à des objectifs différents

L’investissement dans chacune des SCPI fiscales (Pinel, Malraux, Déficit Foncier) répond à des objectifs différents. Prenons comme premier exemple la SCPI Pinel, dont le but est de défiscaliser sur le long terme. En effet, ces SCPI de logement permettent de bénéficier d’avantages fiscaux liés au dispositif Pinel pour une durée de 6 à 12 ans. Les attentes en SCPI Malraux sont différentes : cela consiste en une opération fiscale ponctuelle. Enfin, la SCPI de déficit foncier s’adresse elle aux gros revenus qui ont des objectifs de défiscalisation plus importants.

 

2. Pas le même type d’investissement

L’investissement pour ces trois types de SCPI fiscales ne se fait pas dans les mêmes biens. Pour la SCPI Pinel, il s’agit de logements neufs et éligibles au dispositif Pinel. Pour les deux autres, l’investisseur acquiert un logement ou plutôt une part de plusieurs logements dans l’ancien  à rénover. Une distinction apparait tout de même entre les deux au niveau de la localisation des logements : pour Malraux, ils se situent dans secteur sauvegardé ou une zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPUAP), alors que pour les SCPI déficit foncier, ce sont des immeubles situés en zones urbaines.

 

3. Des réductions d’impôts qui varient

Il existe un impact sur la fiscalité et l’imposition différent selon le choix de la SCPI fiscale :

  • SCPI Pinel : comme nous l’avons vu précédemment, elle permet de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 12%, 18% et 21% en fonction du nombre d’année de location (6, 9 ou 12 ans).
  • SCPI Malraux : en fonction de la localisation des biens, la réduction d’impôt va être plus ou moins importante ; 30% du montant des travaux de restauration  pour les biens situés en secteur sauvegardé et 22% pour les biens situés en ZPPUAP.
  • SCPI Déficit Foncier : cette SCPI ne va pas permettre une réduction d’impôt directement, mais elle va limiter voire effacer les revenus fonciers existants. De nombreuses charges peuvent être déduites comme les intérêts d’emprunt (il est intéressant d’utiliser le levier de crédit dans ce type de SCPI). Le montant des travaux pendant les 10 années suivant l’investissement peut être imputé sur le revenu global dans la limite de 10 700 euros par an.

 

4. Les dispositifs proposés par les SCPI entrent-ils dans le cadre des niches fiscales ?

Les SCPI Malraux et de déficit foncier n’entrent pas dans le cadre du plafonnement des niches fiscales. Il est donc possible d’investir dans ces dispositifs pour cumuler les avantages fiscaux.

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !