Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Défiscalisation financière : quels sont les meilleurs produits d'épargne?

Défiscalisation financière : quels sont les meilleurs produits d'épargne?

La défiscalisation financière désigne l'action de réduire ses impôts à travers un investissement en capital. Cet investissement peut être alloué à différents secteurs d’activités avec un large panel de choix qui sera déterminé en fonction du profil de l’investisseur et de son horizon temporel de placement.

 

3 périodes de placement 

Raisonner par horizon de placement est peut-être la méthode la plus simple pour pouvoir se projeter. Nous allons distinguer 3 périodes de placement :

-Un horizon court-terme : Je souhaite placer mes liquidités et réduire mes impôts. Toutefois, je ne veux pas que mon argent soit bloqué trop longtemps (entre 1 et 3 ans).

-Un horizon moyen-terme :  Investir dans la durée ne me dérange pas. Cependant, je souhaite que cela soit réellement intéressant en termes de rentabilité (entre 3 et 8 ans)

-Un horizon long-terme : Je sais que je ne reverrai pas mon capital avant un certain temps. Toutefois,  c’est pour qu’il puisse mieux travailler et notamment financer une partie de ma retraite ou ma résidence principale (+ de 8 ans)

 

Court-terme : Girardin Industriel 

Si l’on souhaite placer à court-terme, le meilleur produit d’épargne est incontestablement le dispositif Girardin Industriel. Le principe est simple : on finance l’achat de matériel industriel à destination des DOM-TOM. En contrepartie, l’État rembourse totalement l'investisseur l’année suivante avec une surprime déterminée à l’avance.

En effet, les performances d’un Girardin dépendent du moment où l’investissement est réalisé. Si l’investissement est réalisé en début d’année, le taux de surprime oscille entre 14 et 18%. En fin d’année, celui-ci tourne plutôt aux alentours de 5 à 10%. Par exemple,  si j’investi au mois de juin avec un taux de 10% en 2020, je serai remboursé en 2021 du montant de mon investissement ainsi que d’une prime de +10%.

Toutefois, il est à noter que le montant total remboursé (prime incluse) ne peut dépasser le montant de votre impôt annuel. Ainsi, si je paie 10 000€ d’impôts annuellement, je peux effectuer 9000€ de Girardin et bénéficier d’un remboursement de 9900€ l'année suivante. L’investissement n’est pas soumis au plafond traditionnel des niches fiscales. Il convient d'avertir sur quelques risques à maitriser. Votre conseiller en gestion de patrimoine doit se tenir à votre disposition pour échanger à ce sujet.

 

Moyen-terme: FIP/FCPI

Pour un investisseur qui souhaite placer à moyen-terme (entre 3 et 8 ans), le choix qui s’offre à lui est large et se fera certainement en fonction de sa tolérance au risque et de son appétence pour tels ou tels secteurs. Trois placements se distinguent et comportent leurs propres avantages et inconvénients. Le plus commun est l’investissement dans les PME et entreprises innovantes via les classiques FIP/FCPI. Un FIP (fonds d’investissement de proximité) ou FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation) est constitué d’au moins 60% de petites et moyennes entreprises non cotées ayant un caractère innovant. L’objectif est de placer sur au moins 5 ans, prorogeable dans ce type d’entreprise à travers un fonds mutualisé, et de bénéficier d’une réduction d’impôts qui s’établi à 18% du montant investi. Le capital n’est pas garanti et une moins-value est probable à la sortie. Néanmoins,  l’investissement demeure payant si elle est inférieure à la réduction d’impôts.

 

Et la Sofica ?

La SOFICA (société pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle) est une deuxième possibilité qui s’offre à l’investisseur avec un horizon moyen-terme. Il s’agit d’un investissement dédié au financement de l’industrie du cinéma français, entre autres. Il ouvre également droit à un avantage fiscal de 48% en contrepartie d’un blocage de 6 à 10 ans maximum. Les sommes versées sont retenues dans la double limite de 25% du revenu global et de 18 000€ investis par foyer fiscal.

Enfin, la réelle alternative pour un investisseur qui souhaite bénéficier d’un beau potentiel de performance avec un horizon raisonnable réside dans l’investissement en business center. Les sociétés OCP Business Center réalisent l’acquisition d’immeubles et de plateaux de bureaux à Paris. C'est afin de les exploiter dans le cadre d’une activité de centres d’affaires. On parle d’hébergement et de services aux entreprises. En contrepartie d’un investissement dans ce secteur pendant un minimum de 5 ans, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 25% ainsi que d’une potentielle plus-value à la revente qui peut aller jusqu’à 25%. L'opération représente une performance globale potentielle de +50% en 5 ans. Aujourd'hui, le minimum d’investissement dans cette classe d’actif est de 20 000€.

 

Long terme : PER

Pour les investisseurs qui souhaitent faire travailler leur patrimoine dans la durée - en vue de se constituer une complémentaire ou de financer un projet de vie - le PER est le placement idéal. Il permet aussi une bonne maîtrise de sa fiscalité. En effet, le PER (plan d’épargne retraite) permet de cotiser à son rythme dans la limite du plafond fiscal de 10% du revenu imposable (maximum de 8 PASS). Le montant disponible pour cotiser est par ailleurs indiqué sur votre feuille d’impôts. Ainsi, en épargnant dans l’enveloppe du PER, vous défiscalisez le montant du versement. Par exemple, pour un foyer avec 80 000€ de revenus, si monsieur et madame cotisent chacun 4000€ sur leur PER en année N, leur revenu imposable en N+1 sera de 72 000€. Avec une tranche marginale d’imposition à 30%, leur gain net fiscal s’établi à 0,3*8000 = 2400€. À la sortie, monsieur et madame seront par contre fiscalisé sur le capital à l’IR et au PFU pour les intérêts.

Le bénéfice de l’opération réside dans le fait qu’une fois à la retraite monsieur et madame auront moins d’impôts avec une TMI plus faible (11%), et qu’ainsi un gain sera réalisé sur le différentiel : défiscaliser les revenus à 30% pour les fiscaliser à 11%. Aujourd’hui, le PER est l’une des enveloppes les plus intéressantes pour apporter un complément de revenu à la retraite tout en maitrisant sa fiscalité pendant sa période d’activité.

 

Le choix du placement selon le profil de l'investisseur

En somme, il n'y a pas de placement qui soit universellement meilleur. Un placement devient meilleur en fonction du profil de l'investisseur. Tout dépendra des attentes de ce dernier en termes de performances, de la durée de l'épargne et du montant qu'il est prêt à consacrer. Son goût et sa tolérance au risque seront également des éléments déterminants.

À ce jour, les placements cités au dessus sont les meilleurs de leur domaine. Ils le sont de par un couplage rendement / risque attractif ainsi que du cadre légal qui les entoure. Il convient, avant de faire son choix, de réaliser au préalable un audit patrimonial complet. C'est afin de s’assurer de la bonne adéquation de la solution avec votre profil, ainsi que du montant exact que vous souhaiterez réduire sur votre prochaine feuille d’impôts.

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !