Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Amortir son bien en résidence étudiante, qu'est-ce que cela signifie ?

Amortir son bien en résidence étudiante, qu'est-ce que cela signifie ?

En investissant dans un bien meublé dans une résidence de services telle qu’une résidence étudiante, vous obtenez un statut de loueur meublé. Que cela soit en tant que professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP), cette activité de location meublée permet de déduire les amortissements sur les immobilisations, c’est-à-dire sur l’immobilier et le mobilier.

 

LA DÉDUCTION DES AMORTISSEMENTS GRÂCE À LA LOCATION MEUBLÉE

Un contribuable ayant acquis le statut de loueur meublé sera assujetti non pas au régime des revenus fonciers mais à celui des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Ce régime permet de comptabiliser voire dans certains cas déduire les amortissements sur les immobilisations concernant le bien mis en location. Attention cependant, cet avantage n’est pas compatible avec le régime micro-BIC pour la simple raison que l’amortissement est déjà comptabilisé dans l’abattement forfaitaire offert pas le régime micro, de 50%.

Dans le cadre d’une entreprise individuelle, il est obligatoire que le bien soit inscrit à l’actif du bilan pour que les amortissements puissent être comptabilisés. La quote-prix du prix d’acquisition représentant le terrain n’est pas comptabilisée puisqu’il est non amortissable. Cependant, chaque composant de la location meublée aura son propre taux d’amortissement, notamment établi en fonction du rythme de renouvellement de chacun d’eux.

 

LES AVANTAGES DE L’AMORTISSEMENT DU BIEN

Lorsqu’un investisseur établit sa déclaration de revenus BIC, il inscrit à l’actif les revenus de la location, soit les loyers perçus, et au passif toutes les charges inhérentes au bien (charges d’entretien et réparation, taxe foncières, etc.), les intérêts d’emprunt pour un investissement à crédit ainsi que l’amortissement du bien. Cet amortissement porte sur au moins 80 % du montant hors taxes du bien, à répartir sur 20 à 30 ans.

Par exemple, pour un investissement de 200 000€ hors taxes, dont l’amortissement porte sur 90% du bien sur 25 ans : un contribuable pourra déduire 180 000€ soit 7200€ par an.

Ainsi, pour un bien loué 600€ par mois soit 7200€ par an, rien qu’avec l’amortissement du bien le résultat BIC est nul. A cela nous pouvons ajouter les charges et les intérêts d’emprunt permettant de dégager un résultat négatif. Ce déficit pourra être imputable sur les revenus BIC des 30 prochaines années.

Amortir un bien dans une résidence étudiante permet de dégager un résultat BIC faible voire nul ou déficitaire. Ainsi, les loyers perçus ne sont pas imposés et l’investisseur peut profiter de rentes nettes.

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !