Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Le programme économique d'Emmanuel Macron dans les DOM-TOM

La crise des DOM-TOM, notamment en Guyane, a soulevé l’importance politique de ces départements français. Lors de sa campagne présidentielle, le candidat En Marche Emmanuel Macron a été sur tous les fronts sur la question des DOM-TOM multipliant les déplacements dans les îles. Malgré quelques maladroites déclarations, le désormais Président de la République a développé un programme spécifique à ces départements français trop souvent mis de côté.

Les DOM-TOM sont dans une situation économique et politique délicate. Prix exorbitants, tourisme en baisse et chômage structurel important, le développement économique demeure très faible. Emmanuel Macron propose des grands axes d’amélioration à cet égard.

La fin de l’isolement géographique

Afin de lutter contre l’isolement géographique, matérialisé par les difficultés des habitants à quitter leur île pour venir travailler ou se former dans l’Hexagone, Emmanuel Macron propose 200 000€ billets d’avion aidés par an.

Cela doit permettre aux ultra-marins d’accroitre leur mobilité et ainsi développer leur savoir-faire hors de leur lieu de résidence.

Travailler sur les normes mises en places

Si les normes européennes sont assez aisément appliquées dans l’Hexagone –et encore – il est parfois compliqué pour les DOM-TOM de s’y adapter. En effet notamment en terme de pêche et d’agriculture, les DOM-TOM souffrent de leur éloignement et du coût de mise en place de ces normes.

Emmanuel Macron propose ainsi d’adapter les normes européennes aux spécificités des DOM-TOM et de veiller à la renégociation des accords commerciaux de l’Union Européenne, notamment les quotas sucriers.

Des aides supplémentaires de la part du Gouvernement

Dans le cadre du plan d’investissement au programme du président Macron, 1Md € étalés sur 5 ans seront alloués pour renforcer le dynamisme économique des DOM-TOM.

Ces investissements viseront à attirer les investisseurs, développer le tourisme et le quotidien des habitants.

L’effet recherché est donc de diminuer le chômage, fléau chronique –mais structurel- de ces départements et ainsi rechercher une reprise d’activité économique durable.

La majorité des emplois est fournie par l’Etat, à des conditions avantageuses. Il s’agit d’un problème pour les entreprises privées, qui ont du mal à attirer de nouveaux salariés sans s’aligner sur les salaires –élevés- proposés par l’Etat.

De nouveaux dispositifs fiscaux attrayants ?

De nombreux investissements sont prévus dans les DOM-TOM afin de développer leur activité économique. Les dispositifs Girardin Industriel, Social, PINEL Outre-Mer permettent aux particuliers d’investir directement dans l’industrie ou les logements dans ces départements tout en octroyant aux investisseurs une réduction d’impôt.

Si Emmanuel Macron n’a pas donné d’indications suite à la poursuite ou la réforme de ces dispositifs, il faudra être attentif aux prochaines lois de finance. En effet il sera intéressant de voir si le nouveau président continuera à encourager ces investissements défiscalisants.

Le développement des études supérieures

L’idée est de lancer un véritable pôle d’excellence des universités présentes dans les DOM-TOM. Un « ERASMUS caribéen » souhaite être lancé par Macron. Cela permettrait notamment aux étudiants d’être formés et surtout éviter la fuite des jeunes talents vers l’Hexagone ou l’étranger. Le but de cette opération est donc de conserver les meilleurs « cerveaux » et ainsi tenter de dynamiser ces régions au niveau de l’emploi. Actuellement, c’est la moitié des jeunes résidants dans ces départements qui n’ont ni métier ni formation.

Réduire le coût de la vie

Si le cadre semble idyllique, la vie demeure extrêmement chère dans les DOM-TOM. La quasi totalité des produits sont importés, d’où cette différence de prix notable par rapport aux tarifs appliqués dans l’Hexagone.

Emmanuel Macron désire donc s’appuyer sur l’Autorité de la Concurrence afin de limiter ces différences de prix. On estime entre 30 et 40% la différence entre les tarifs en métropole et dans les DOM-TOM.

 Si la situation dans les DOM-TOM n’est pas des plus enviables, le nouveau Gouvernement au pouvoir semble saisir l’urgence de la situation. La France sous exploite bon nombre de ressources issues de ses DOM-TOM, et souhaite donc agir afin de rectifier le tir. La France aurait par exemple tout intérêt à développer l’exploitation sous marine, elle qui possède plus de 11 millions de km2 grâce à ces DOM-TOM. Cependant avant de développer cette activité, il est avant tout nécessaire de relancer l’activité économique en réduisant le chômage ainsi que l’instabilité inhérente à ces départements.

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !