Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Peut-on revendre ses parts de FIP ?

La revente des parts acquises dans un FIP est possible à tout moment. Il est cependant important de distinguer deux sorties : avant et après 5 ans.

La durée de vie d’un FIP est estimée à 7 ou 8 ans. L’investisseur peut décider de sortir quand il le souhaite mais s’expose à un rattrapage fiscal. Il s’agit d’un investissement à long terme, et le conseiller indépendant, bancaire ou le courtier doivent bien en informer leur client.

 

1. Avant 5 ans :

La revente de parts avant 5 n’est pas conseillée. En effet, l’investisseur perd la réduction d’impôt dont il avait bénéficié l’année suivant son investissement.

L’administration fiscale demandera ainsi le remboursement de la réduction d’impôt.

De plus, la revente se fait de gré à gré. Autrement dit, le vendeur devra trouver lui-même un nouvel acquéreur. La société de gestion ne l’aidera pas dans sa recherche. Il s’acquittera également de frais de sortie anticipée.

La revente est donc contraignante, d’autant plus que seul le souscripteur initial bénéficie de la réduction d’impôt. Le nouvel acquéreur ne pourra bénéficier d’une quelconque réduction d’impôt.

Il est possible de conserver l’avantage fiscal sous certaines conditions. Si le souscripteur est frappé d’invalidité, a été licencié ou est décédé, la sortie avant les 5 ans de détention ne remettra pas en cause la réduction d’impôt acquise.

 

2. Après 5 ans :

Lorsque la période de détention de 5 ans est atteinte, les modalités de vente sont facilitées. Il ne s’agit plus d’un marché de gré à gré où le vendeur devra trouver lui-même son acheteur. En effet la société de gestion rachète les parts, non sans prendre des frais de rachat anticipé en contrepartie.

Contact
Calculer
mes impôts
Je veux
défiscaliser !