Comprenez la défiscalisation
en quelques clics !

Numéro vert : 09 52 57 30 37
ou

Investissez dans un FIP et réduisez vos impôts

Économisez jusqu’à 4 320€ d’impôts ! calculez votre économie !
10%
Situation
Réduction

Que souhaitez-vous réduire ?

Coordonnées

Afin de vous communiquer les résultats de la simulation,
laissez-nous vos coordonnées.

Les notions clés d'un investissement en FIP

Les FIP, Fonds d’Investissement de Proximité, permettent à des personnes souhaitant diversifier leur portefeuille d’investir auprès de PME locales tout en bénéficiant d’un avantage fiscal. Afin que vous puissiez bénéficier de cet avantage, les FIP sont soumis à certaines contraintes, notamment :

  • Une part d’investissement de 60% minimum au sein de PME locales
  • 10% de l’actif doit être investi auprès de PME ayant moins de 5 années d’existence
  • Les PME doivent être localisées sur 4 régions limitrophes au plus

Investir en FIP permet donc d’aider au développement de sociétés locales, et vous offre par la même occasion des avantages fiscaux non-négligeables. En souscrivant à un fond de ce type vous bénéficierez d’avantages sur votre impôt sur le revenu ou bien sur la fortune.

Concernant l’impôt sur le revenu, vous obtiendrez une réduction d’impôt de 18% du montant investi dans la limite d’un investissement de 12.000€ pour une personne seule et 24.000€ pour un couple.

La réduction d’impôt sur la fortune est encore plus intéressante, elle sera de 50% du montant investi dans la limite de 18.000€ par foyer fiscal.

Ces 2 réductions d’impôt sont évidemment non cumulables. De plus, pour bénéficier de ces avantages, vos fonds seront immobilisés pour une durée de 5 ans minimum. Toute sortie antérieure à cette date invaliderait automatiquement les avantages fiscaux dont vous avez pu bénéficier, et vous serez donc amener à les rembourser.

Le plafond d’investissement dans un FIP pour une personne seule est de 12 000€ et de 24 000€ pour un couple. Toutefois, il est possible de cumuler un investissement dans un FIP avec un investissement en FCPI pour pouvoir doubler le montant de souscription autorisé et de profiter d’une réduction d’impôt supplémentaire.

Pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôts, il est nécessaire de respecter une durée de détention d’au moins 5 ans. La réduction d’impôts accordée s’élève alors à 18% du montant de l’investissement soit 2 160€ pour une personne seule et 4 320€ pour un couple au titre de l’impôt sur le revenu payé l’année suivant la souscription.
Cette réduction d’impôts entre dans le plafonnement des niches fiscales qui s’établit à 10 000€ par an. Cette limite étant annuelle, il est possible de renouveler cet investissement tous les ans, dans la limite des plafonds définis. Il n’est donc pas possible de demander le report ni le remboursement de l’excédent en cas de réduction supérieure au montant de l’imposition.
Il existe toutefois une exception dans le cadre d’un investissement dans les FIP Corse. La réduction d’impôts se monte dans ce cas à 38% du montant investi. Soit une réduction annuelle maximum de 5 400€ pour les célibataires et 10 800€ pour les couples.

Au-delà de la réduction d’IR, un investissement dans un FIP ouvre droit à une réduction d’ISF de l’ordre de 50% du montant investi dans les PME éligibles, sous certaines conditions. En effet, l’actif du fond doit être composé d’au moins 20% de titres de sociétés non cotées répondant aux critères d’éligibilité cités précédemment.
La réduction d’ISF dépend donc de la quote-part investie dans les PME éligibles. Elle peut ainsi varier d’un FIP à l’autre.
La réduction d’impôt est de 50% pour une quote-part de 100% de PME éligibles, 45% pour une quote-part de 90% et 40% pour une quote-part de 80%.

Comme dans tout placement risqué, il est nécessaire de bien étudier les différents choix qui s’offrent à vous avant de vous engager sur le long terme. Il faut d’abord se pencher sur la composition du fonds et des entreprises dans lesquels les capitaux seront investis mais également sur les modalités de cession et de rachat des parts avant la fin de l’engagement prévu.
Il est recommandé de choisir des gestionnaires dont les choix stratégiques et les résultats ont été fiables et cohérents depuis plusieurs années. La réputation de la société de gestion est un bon indicateur de son sérieux et de ses performances. Les sociétés qui s’engagent sur du long-terme, (pour une durée supérieure au minimum légal de 5 ans) sont potentiellement plus fiables et susceptibles de soutenir les PME dans leur processus de développement pour assurer de bons résultats.
Enfin les frais de gestion, qui peuvent grandement différer d’une société de gestion à l’autre sont des critères importants à prendre en compte et peuvent altérer fortement la performance de votre investissement.

Grâce à
Défiscalisez-moi

J'ai investi en FIP

et réduit mon

impôt de 2160€.

Yves - 48 ans
Professeur

Actualités FIP

Lire l'article

Que diriez-vous d’investir dans la nouvelle FIP PME 974 n°5 d’APICAP ?

Alors que les FIP investis en métropole accordent une réduction d'impôt égale à 18 % de votre investissement; les FIP outre mer permettent une réduction de 38 % de ce montant, ce qui mérite de s'y intéresser. Le 5ème fond PME 974 lancé par Apicap est un FIP outre mer investi à la Réunion.

FAQ FIP

01

A quoi servent les FIP et quels sont les risques ?

L’investissement en FIP est possible depuis 2003 durant une période de l’année limitée et fixée par avance par le fonds. Cet investissement est principalement destiné à de la défiscalisation.

02

Comment souscrire à un FIP ?

Il est possible d’investir en FIP par trois moyens : par votre conseiller en gestion de patrimoine, par le réseau bancaire, par des sites spécialisés.

03

Peut-on revendre ses parts de FIP ?

Oui si vous trouvez un acheteur. Sachez toutefois que les avantages fiscaux seront perdus si la vente intervient avant le délai minimum de détention des parts de 5 ans et que la réduction d’impôt obtenue devra être remboursée.

04

Pourquoi est-il pertinent d’investir dans les FIP Corse ?

L’intention du mécanisme FIP Corse est d’investir exclusivement dans des PME répartie sur le territoire Corse ayant pour but de développer les sociétés.

05

Est-il possible de cumuler les réductions IR et ISF ?

Vous pouvez investir dans des FIP tous les ans dans la limite de 12 000€ et bénéficier dans ce cas de la réduction d’impôt à hauteur de 18% de votre investissement. Ce genre de placement étant risqué, il est important de diversifier ses investissements selon son profil de risque et de ne pas investir tout son patrimoine dans un même produit.

Principe des FIP

Définition 

Les FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) ont été créés en 2003 afin de contribuer au financement pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) régionales. Leur but est également de favoriser leur pérennité et ainsi permettre leur transmission future.

En tant qu’investisseur, ce type de financement donne accès à différents avantages. En effet, d’une part cela permet d’obtenir des avantages fiscaux, et d’autre part cela offre un potentiel rendement dans le cas où les PME réalisent des bénéfices.

La réduction d'impôts

L’investissement dans un FIP par des investisseurs particuliers permet de réduire leurs impôts de la manière suivante :

  • 18% du montant investi en sera déduit de votre impôt sur le revenus (IR), cette  réduction est valable pour l’année en cours dans la limite d’un investissement de 12.000€ pour une personne seule et 24.000€ pour un couple (soit respectivement une réduction maximale de 2.160€ ou 4.320€)
  • 50% du montant investi sera déduit de votre impôt de solidarité sur la fortune (ISF), cette réduction est valable pour l’année en cours dans la limite d’un investissement de 18 000€ par an et par foyer fiscal
  • Exonération des plus-values à la sortie, généralement en fin de période de blocage des fonds (hors CSGCRDS et prélèvements sociaux).
  • La réduction d’impôts sur le revenu entre dans le calcul du plafond des niches fiscales en vigueur soit 10 000€ actuellement

Règles qui s’appliquent

Les FIP doivent respecter un certain nombre de conditions concernant leur projet d’investissement et les PME concernées :

  • Minimum de 20% des entreprises de moins de 8 ans
  • Minimum de 60% de sociétés non cotées, dont 10% minimum de PME régionales créées, ou réalisant une activité depuis moins de cinq ans
  • Investissement sur 4 régions limitrophes de l’UE
  • Maximum de 40% de placements choisis librement par le fonds selon leur stratégie d'investissement  (actions, obligations, Sicav...)

Les PME souhaitant être éligibles aux FIP doivent remplir les conditions suivantes :

  • Avoir leur siège social dans un Etat membre de l'Union européenne
  • Être soumises à l'impôt sur les sociétés
  • Être non cotées, sauf exception, sur un marché réglementé en France ou à l’étranger
  • Elles doivent exercer leur activité dans une zone géographique clairement définies par le fonds afin de ne pas outrepasser la règle de l’investissement sur 4 régions limitrophes

Pour finir, ces sociétés doivent avoir le statut de PME européenne et donc respecter les critères suivants :

  • Chiffre d’affaire inférieur à 50 millions d’euros
  • Bilan annuel inférieur à 43 millions d’euros
  • Effectif inférieur à 250 employés
  • Avoir un capital détenu à hauteur de 75% minimum par des personnes physiques ou des entreprises de nature identique
  • Exercer une activité commerciale, agricole, artisanale, libérale ou industrielle
  • Être dans une phase de croissance, d'amorçage, d'extension ou de développement

Exemple de réduction d’impôt suite à un investissement en FIP

Marc et Sophie investissent 24 000 € en 2016, ils pourront donc déduire 4 320€ (24 000 * 18%) de leur impôt sur le revenu à payer en 2017 au titre des revenus perçus en 2016.

Contact
Calculer
mes impôts